Le principe de continuité du service public confronté au droit de grève

La grève dans les services publics… Le sujet, objet de polémiques, cristallise les passions. Pour les défenseurs des libertés collectives, les droits accordés aux agents publics ne peuvent être limités ; pour les usagers du service public, l’activité doit fonctionner en continu. Il est alors difficilement question de compromis. Même le droit a toutes les difficultés à résoudre le conflit normatif qui oppose droit de grève et continuité du service public. Pourtant, le débat relatif à la continuité des services publics en cas de grève des agents est aujourd’hui susceptible de s’enrichir d’une perspective nouvelle avec l’émergence de la notion de service essentiel. C’est ce que révèle cette thèse très solidement argumentée qui, après avoir fait un véritable diagnostic de la situation actuelle, en tenant compte tant des bilans des récentes législations (transports terrestres et aériens, service d’accueil à l’école) que des orientations de l’Europe sociale, suggère par des propositions concrètes une refonte du régime juridique de la grève qui profiterait à tous, employeurs, personnels, et usagers.

Marie Courrèges, docteur en droit, est enseignant-chercheur à l’Université Savoie Mont Blanc.
Auteur : Marie Courrèges
Collection : Thèse Collection Mazarine
Parution : 2015
ISBN : 978-2-37028-021-3
434 pages | 65 € TTC

Télécharger le dossier de presse (extraits)

Articles

Commander